Histoire

Black Crows est une marque de ski française établie à chamonix mont-blanc. Fondée en 2006 par les skieurs professionnels Camille Jaccoux et Bruno Compagnet et l’industriel Christophe Villemin, Black Crows est née de la volonté de faire coïncider esthétique et efficacité dans une paire de skis.

Nous créons des objets dont l’élégance contraste avec la radicalité de leur objet.

Nous recherchons le plaisir sensoriel à travers la liberté et l’aventure.

Nous pensons que la culture ski est une fenêtre ouverte sur le monde.

Black Crows : les ailes du plaisir

Le freeski est un univers dédié à la liberté. La liberté de skier, mais aussi celle de concevoir et d’entreprendre. L’histoire de Black Crows est d’abord celle d’une bande d’amis résolus à aller au bout de leurs certitudes, sans craindre d’affronter les idées reçues. Au cours de l’hiver 2005, Camille Jaccoux et Bruno Compagnet, deux skieurs professionnels et amis de longue date rêvent d’un ski qui va à l’encontre de l’offre du secteur freeride. Il s’agirait de concevoir un ski de poudreuse conjuguant une grande envergure pour supporter les courbes à haute vitesse et un shape capable d’endurer de brusques changements de trajectoire. La tendance générale du marché étant plutôt au rétrécissement et à l’évasement des skis, les deux riders ne trouvent pas un modèle qui leur donne entière satisfaction…

Bande originale

C’est à cette période qu’ils vont faire la rencontre de Christophe Villemin dans la benne des Grands-Montets à Chamonix. Ce dernier est un industriel passionné de ski et d’alpinisme qui s’intéresse de près aux défis technologiques du matériel de montagne. Ils se retrouvent un soir dans un restaurant de Chamonix et, autour d’un verre de Valpolicela, les deux skieurs évoquent le ski de leur rêve et un marché peu représentatif de la diversité du freeski. Au cours de la discussion germe l’idée de s’en démarquer et de construire un ski sous une marque propre. Là est né le projet du futur modèle Corvus et d’une marque qui s’appellera bientôt Black Crows. “à l’époque, nous avions souvent cette discussion sur le fait que le meilleur ski de freeride n’existait pas et qu’il n’y avait pas de marque de ski qui nous faisait vraiment rêver… progressivement, l’idée qu’il faudrait peut être le faire nous-même a émergé. A la fin du repas, Christophe nous a proposé de lancer le financement et tout a commencé..,” se souvient Bruno Compagnet. Le Corvus, premier modèle Black Crows, a été pensé comme un grand ski, souverain en neige profonde et capable d’être très énergique en virages courts. Pour trouver le parfait équilibre, les deux acolytes se sont d’abord inspirés des nombreux skis de freeride qu’ils avaient pu essayer. “On avait testé une grande partie de skis dans le type que l’on ciblait, et on s’est inspiré de telle et telle spécificité, flex, lignes de côtes. on a fait une grosse mixture, mais on s’est planté et on a fini par mettre le premier moule à la poubelle. Ce n’est qu’au deuxième moule que l’enfant roi est né,” explique Camille.

Lever de rideau

Le nom Black Crows a été trouvé par Camille et fait référence aux chocards, ces oiseaux noirs à becs jaunes et pattes rouges de la famille des corvidés. Les chocards sont parmis les seuls oiseaux capables de voler à plus de 4000 mètres d’altitude et constituent une présence rassurante pour les skieurs et les alpinistes dans la solitude de la haute-montagne. Avec un ski et une marque, demeurait à trouver l’habillage adéquat. C’est alors que Camille a fait joué ses relations dans les milieux artistiques et graphiques pour trouver le futur directeur artistique de Black Crows. parmi eux, Yorgo Tloupas, un designer français de renoms installé à londres et passionné notamment de snowboard. C’est à travers le nom Black Crows et au concept de communauté de skieurs que Yorgo va trouver le socle du design et la robe du premier modèle.“un jour, il m’appelle quand je n’y croyais plus et il me dit ‘j’ai une idée’. Et il est arrivé avec ses chevrons et son “non au graphisme gratuit sur les skis”, se remémore Camille. “on a tout de suite compris qu’on tenait quelque chose et, depuis, on n’arrive plus à se débarrasser de ces chevrons !” Le premier Corvus, 195 cm habillés de chevrons roses et noirs et d’une semelle toute rose sur laquelle est inscrit ‘Black Crows’ en lettres noires, est présenté au public en décembre 2006 à Chamonix.

Plein vol

Le premier corvus est rapidement adopté par la communauté chamoniarde. Ce modèle est parfait pour les longs dénivelés du massif du Mont Blanc. Et quand un ski est skié à Chamonix, la capitale, il est forcément skié autre part. Bientôt, le bruit se répand à travers toute la scène freeride de l’apparition d’un nouveau type de ski : grand, costaud, mais incroyablement maniable, un engin rose et noire aussi visible qu’efficace. Le Corvus devient un succès auprès des adeptes du ski de montagne et offre à Black Crows sa première résonance dans le milieu du freeski. Le lancement du Corvus a également une autre conséquence indirecte. L’évènement du lancement du Corvus 196 a attiré beaucoup de monde et s’est rapidement transformé en fête mémorable. De là est née l’idée d’associer Black Crows à des rendez-vous musicaux lors des dates charnières de la saison. “La fête était assez explosive et nous sommes partis sur une lancée de fêtes black crows : ouverture saison, fermeture saison, et tout ce qui pouvait-être un prétexte en événements pour réunir les amoureux du freeski. Pour nous, l’après-ski est un élément indissociable du ski,” évoque Camille. “Cela a aussi été une source de développement de notre identité et de notre communication. Dans la continuité, nous avons décidé de créer un festival de musique tourné autour du plaisir du ski plutôt qu’une seule soirée. C’est ainsi que le Black Weekend est apparu à Chamonix…”

Performance et élégance

Sur la voie du premier modèle, la gamme s’est développée autour de skis joueurs, efficaces et fiables. des skis aux designs inédits qui ont rapidement conquis le marché international grâce à un savant mélange de performance et d’élégance. Primés à de multiples reprises par de nombreux magazines spécialisés, la marque s’est également démarquée en terme de communication avec des campagnes de publicités novatrices, des événements musicaux en ville et en montagne et des partenariats originaux avec des marques et des concept stores. Son essor s’est également réalisé à travers son escadrille d’ambassadeurs, des skieurs passionnés qui ont consacré l’authenticité comme emblème de la marque. S’il fallait résumer l’esprit de Back Crows, ce serait une grande ouverture sur l’extérieur, l’intransigeance de la performance et une indépendance inflexible. Aujourd’hui, avec 83 modèles produits depuis 2006, la petite marque chamoniarde a bien grandit et est désormais tournée vers l’international. Black Crows a lancé sa toute première collection de vêtements pour le ski en collaboration avec Gore-Tex à l’automne 2015… Yorgo Tloupas et son bureau d’étude Yorgo&co sont toujours les maîtres d’oeuvre de l’habillage tandis que le pro-skieur Julien Regnier Lafforgue est venu apporter sa science dans la conception des skis. Bruno Compagnet et Camille Jaccoux sont toujours sur les skis et plus que jamais impliqués dans le développement des produits et de la marque.